L’Odeon Paris 2016

Lil Red Press 0 Comments

Quelle belle soirée nous avons encore passée à Tremblay avec à l’affiche un groupe aussi talentueux que sympathique, Lil Red & The Rooster, suivi d’Andy J. Forest que je découvrais pour l’occasion. Cela devient vraiment une très bonne habitude de retrouver Michel Remond et ses supers programmations tout au long de l’année dans cette salle particulièrement accueillante. La batterie de Denis Agenet, la contrebasse d’Abdell B Bop et la guitare de Pascal Fouquet ont donc ouvert le bal avec un bon vieux boogie instrumental, « Donkey Strut », avant que Jennifer Milligan ne fasse à son tour son entrée sur scène et que le public ne tombe immédiatement sous le charme de cette chanteuse extrêmement charismatique !

Le répertoire de Lil Red navigue avec facilité entre le blues, le boogie, le rhythm’n’blues et le swing, et chacun y trouve forcément son compte tant les titres sont entraînants à l’image de « Pet », ponctué de superbes chorus de Pascal qui est sans aucun doute l’un des tous meilleurs guitaristes hexagonaux ! Mais le groupe sait aussi nous amener une grande émotion, comme lorsque Jennifer nous balance le sublime « Why Don’t You Do Right » de Peggy Lee dans une magnifique version ralentie par rapport à l’original. Cette formation est un vrai bonheur à écouter que je vous invite à découvrir sans tarder si toutefois vous ne connaissez pas encore Lil Red & The Rooster.

Lil’ Red & The Rooster Combo – Andy J. Forest, Espace Jean–Roger Caussimon – Tremblay-en-France (93), Le 28 mai 2016Alain Hoit
Entrée inattendue et très originale pour Andy J. Forest, version solo d’harmo en acoustique dans les gradins tandis que le public revient petit à petit reprendre sa place après le petit entracte. Puis ce sont les trois musiciens italiens qui l’accompagnent pour cette soirée qui vont le rejoindre, Leo Ghiringhelli à la guitare, Luca Loppo Tonani à la basse et Pablo Leoni, que l’on voit très régulièrement en France accompagner des artistes étrangers en tournée européenne, à la batterie.

Un coup à l’harmo, un coup au frottoir, un coup à la guitare, Andy J. Forest nous a démontré tout son talent avec un répertoire visitant lui aussi un peu tous les styles de blues, de rhythm’n’blues ou de zydeco au grand plaisir du public qui finira debout, non sans avoir fait une ovation à Pascal et Jennifer, revenus sur scène pour le bœuf traditionnel. Seule ombre au tableau, les lumières avec des spots latéraux dont les leds sont restées bloquées pendant deux heures trente sur ce mélange bleu-mauve particulièrement laid, ce qui est vraiment dommage tant les autres prestations dans cette salle sont toujours au top avec un accueil très chaleureux, une superbe programmation et un son toujours excellent.

Cahors Blues Festival 2015

Lil Red Press 0 Comments

“… on entre très vite dans le vif du sujet avec le premier des six candidats du Challenge Blues Français et c’est avec une formation que l’on apprécie tout particulièrement que l’on commence puisque ce sont Lil’ Red & The Roosters qui ouvrent le bal. Pour les Normands, l’heure est un peu critique puisque c’est sous le poids du soleil qu’ils vont devoir nous servir leur blues plein de nuances et plein d’habileté. Une chanteuse au charisme très fort, un guitariste à classer parmi les meilleurs de l’hexagone et plus encore peut-être, une section rythmique aux petits oignons … Que dire de plus ? C’est par un véritable feu d’artifice que l’assistance se réveille cet après-midi et la barre est instantanément placée très haute !” Zic-a-Zic by Fred Delforge of France Blues
“C’est par un véritable feu d’artifice que l’assistance se réveille cet après-midi et la barre est instantanément placée très haute !” Zic-a-Zic by Fred Delforge, France Blues Assoc.

Blues Blast Magazine 2015

Lil Red Press 0 Comments

“Ohioan Jen “Lil’ Red” Milligan and her French cohorts churn out some energetic and convincing blues in acoustic and band settings. She is in possession of a strong and clear voice well suited to all songs. Pascal Fouquet brings his forty years of guitar experience to the proceedings along with Thomas Troussier on harmonica. A rhythm section joins them on four tracks. They contribute three songs of their own along with eleven cover songs.

An authentic old-timey blues sound is given to Lazy Lester’s “Sugar Coated Love”, highlighted by tasty guitar and harmonica work. Lil’ Red’s sexy and sultry vocal delivery enlivens Memphis Slim’s “The Come Back”. The band gets the energetic rhythm just right on Slim Harpo’s “Shake Your Hips”. The Four Blazes’ “Don’t Lose Your Cool” delivers on some really nice guitar-harmonica interplay, once again showing the tightness of all players involved.

“They have an obvious admiration and genuine feel for the blues. No bumps in this blues road …”Blues Blast Magazine 2015
A cool presentation is given to J.B. Hutto’s “Slow Down” in the three-piece acoustic setting. “Hound Dog” comes off with a fresh and sprightly approach, howls and all. I’m sure Big Mama Thorton would approve of their version. The original “Gritty Pretty” is a snappy jump blues is one of those songs that you wish would never end. “Fever” works well in an acoustic setting with Jen’s spare percussion. The slinky “Sneakin’ Up On You” contains a neat guitar “hook”. “I’m a one-eyed cat sneakin’ around the corner”.

Proof that they can handle many genres of the blues is presented in the country-blues of “Keep On Lovin’ You”. They stay true to the Chicago grittiness of Muddy Waters’ “Trouble No More”. The torch song “Why Don’t You Do Right” features Toots Thielmans-like harmonica by Thomas Troussier and double-tracked Lil’ Red’s at songs end.

This is a well thought out and executed record performed by well-honed musicians. Excellent vocals backed by top-notch players, what else could one ask for? They have an obvious admiration and genuine feel for the blues. No bumps in this blues road as it is a seamless project that makes no wrong turns.”

IBC Memphis 2015

Lil Red Press 0 Comments

“On reste au Club 152 pour y retrouver Lil’ Red & The Rooster alias Jennifer Milligan et Pascal Fouquet présentés par Columbus Blues Alliance et on se régale un moment de la musique séduisante du duo dans lequel Monsieur est à la Les Paul et Madame à la caisse claire et au chant ! Une belle originalité, une réelle élégance sur scène, un jeu de guitare précis que l’on ne présente plus et bien entendu une voix chaude et enivrante, voilà un cocktail des plus consistants servi à l’heure de l’apéritif par un couple attachant qui a de plus tout compris à l’art délicat de jouer le blues !” Zic-a-Zic by Fred Delforge, France Blues
“Une belle originalité, une réelle élégance sur scène, …” Zic-a-Zic by Fred Delforge, France Blues Association